NOS ACTUALITÉS

Office pour l'Unité du jeudi 28 avril 2022

Partager :

Non au compromis et aux ténèbres ! par Eberhard Arnold

L’amour sans compromis, il faut le souligner, n’est pas synonyme de mollesse, de faiblesse ou de refus du combat. Au contraire, celui qui veut absolument la paix doit lutter contre toutes les puissances spirituelles qui s’opposent à la paix et à l’amour. Mais ce combat exclut qu’on inflige du mal ou qu’on tue, car nul n’est autorisé à juger son prochain et à déclarer qu’il est définitivement méchant, définitivement rejeté et qu’il mérite la mort. La lutte spirituelle nécessaire contre tout ce qui, en nous-même et chez les autres, s’avère opposé à la vie, destructeur, nuisible à la communauté et contre Dieu n’en est que plus rude.

L’être humain, lorsqu’il est imprégné de vie et d’amour, est un battant. Il n’est jamais dur vis-à-vis de son prochain ; mais, quand la passion de l’amour qui le brûle le pousse à lutter, tel un volcan, contre le mal qu’il découvre en lui-même, chez les autres et dans la société, on risque d’interpréter cela comme de la dureté. Sa lutte est à la fois une affaire privée qui ne peut être menée que dans l’intimité de sa relation personnelle avec Dieu, et une affaire publique qui doit s’exprimer face à toutes les questions de société par une opposition résolue à tout ce qui, dans les relations humaines, est marqué par le mal. 

Extrait de : Sel et Lumière  par Eberhard Arnold (1883 - 1935, Théologien protestant allemand), 2017, Plough Publishing House, pp. 51-52

Intercessions

En union avec nos frères et sœurs de l'Abbaye des Dombes et dans le désir profond de l’Unité entre nos Églises, nous nous tournons vers Toi, Seigneur, et nous Te prions.

1

Les chrétiens des Églises orthodoxes ont fêté Pâques dimanche dernier, parfois dans un climat de grande tension et de détresse. 

Seigneur, que partout - et en particulier en Ukraine, à Jérusalem, en Russie, au Liban, nos frères et sœurs orthodoxes puissent se laisser rejoindre par ta présence et par la joie de la résurrection. Avec eux, nous te prions.

A l’Abbaye des Dombes, plusieurs frères et sœurs de la Communauté du Chemin Neuf ont dans leur famille des membres de différentes confessions chrétiennes : Ils viennent de l’Église Luthérienne en Lettonie, l’Église Baptiste au Bénin et en France, l’Église Evangélique au Burundi, ou encore de l’Église Réformée et les Assemblées de Dieu en Tchéquie et en Hongrie, de l’Eglise Méthodiste unie de Côte d’Ivoire et de l’Église grecque Catholique de Hongrie.

Seigneur, nous te confions toutes les familles dont les membres appartiennent à plusieurs Églises. En cette période de Pâques, tu nous redis : « La paix soit avec vous ! » Que des chemins de paix, d’unité et de réconciliation continuent de s’ouvrir entre nous. Avec eux, nous te prions.

2

3

La semaine dernière, la retraite de 30 jours des Exercices Spirituels selon Saint Ignace avec la Communauté du Chemin Neuf a démarré en Suisse. Comme chaque année, elle rassemble des retraitants de nombreux pays et de plusieurs confessions chrétiennes. Parmi eux, 6 terminent une année de formation avec la Communauté Anglicane de Saint Anselme à Lambeth Palace.

Seigneur, que ce temps privilégié avec toi soit pour chacun une occasion de continuer à avancer sur le chemin de l’unité et de la fraternité entre nos Églises. Avec eux, nous te prions.