NOS ACTUALITÉS

Office pour l'Unité du jeudi 11 novembre 2021

Partager :

Une Contribution à l'Unité et à la Paix mondiale, extrait du Manifeste 2000 de l’UNESCO

La paix mondiale est-elle possible ? A quel prix ?

Plus que les institutions, la responsabilité humaine est décisive. 

Pour l’idéaliste, la paix doit triompher un jour, car c’est bien. 

Le réaliste objectera : nous ne pouvons pas abolir la guerre, c’est dans la nature des choses et dans la nature humaine. 

Dans une optique de responsabilité, ni les astres, ni les statistiques, ni les gènes ne décrètent la guerre et la paix mais notre libre-arbitre. 

De plus, guerre et paix ne sont pas décidées par eux, mais par moi, par mon esprit quotidien de discorde ou de concorde. La question n’est pas : « Quand et comment le monde vivra-t-il en paix ? » mais plutôt : « Que ferai-je aujourd’hui pour la paix ? »

Le Manifeste 2000 pour une Culture de la paix de l’UNESCO préconise cette attitude :

« Conscient de ma part de responsabilité (…), je prends l’engagement dans ma vie quotidienne, ma famille, mon travail, ma communauté, mon pays, ma région de : respecter toute vie, rejeter la violence, libérer ma générosité, écouter pour comprendre, préserver la planète, réinventer la solidarité ».

Ces points ne sont pas nouveaux, leur liste reste ouverte. La nouveauté est d’évoquer la responsabilité.

Souvent, une contradiction interne fondamentale de l’homme nourrit l’explosion de violence extérieure, contre autrui. Le pouvoir politique tend à systématiser, rationaliser et justifier les explosions de violence, leur donnant la forme de la guerre. L’ennemi est perçu comme le personnage dont la soumission ou l’élimination apaisera la furie collective. (...)

La vraie paix propose au contraire conversion et métanoïa.

Manifeste 2000 de l’UNESCO, https://france.upf.org/ressources/reflexions/625-une-contribution-a-l-unite-et-a-la-paix-mondiale

Intercessions

Préparées par nos frères et sœurs du Village du Mont Carmel d’Avranches, France.

(A adapter selon le lieu)

1/ Seigneur, nous te confions toutes les personnes concernées par les conséquences des rapports sur les abus sexuels dans l’Église. Nous te prions pour les victimes, qu’elles trouvent une oreille attentive auprès de ceux qui sont missionnés pour cela. Nous te prions également pour les auteurs de ces actes, qu’ils trouvent aide, accompagnement et soin sur leur chemin.

Implorons la présence de l’Esprit-Saint dans toute cette recherche de vérité, de réparation, de guérison et de miséricorde.

2/ En France, la congrégation religieuse « Notre Dame du Mont Carmel » a choisi dès 2015 de vivre une alliance avec la Communauté du Chemin Neuf. Comme tout au long de sa longue histoire, elle s’est adaptée à de nouveaux appels en ouvrant sa Maison Mère d’Avranches, devenue résidence de soins pour les sœurs ainées, à d’autres congrégations féminines. La Communauté du Chemin Neuf partage la vie quotidienne fraternelle ainsi que la liturgie et assure la gestion de ce lieu, (et accueille tout dernièrement, en qualité de résidant, un premier frère aîné de la Communauté du Chemin Neuf.)

Seigneur, nous te bénissons pour toutes les grâces et pour tous les soins dispensés dans cette maison depuis sa création, fruit de ton Esprit Saint. Nous te confions toutes les personnes aînées accueillies actuellement, et le développement de cette maison pour mieux te servir.

3/ Dans la forêt de Compiègne en France, le 11 novembre 1918, la signature de l’Armistice marquait la fin de la « Grande Guerre ». Nous te bénissons pour les gouvernants qui ont eu la sagesse et le courage de ramener la paix entre les peuples. Que ton Esprit Saint inspire les gouvernements dans la recherche de la paix, de la justice et de la repentance. 

Nous te prions particulièrement pour les pays actuellement en guerre. Et plus encore, nous te prions pour que chacun de tes enfants soit artisan de paix.