De commencement en commencement.

Extrait de Frère Roger de Taizé (2023) : J’irais jusqu’au bout du monde – Fragments inédits 1991-2005, Les Presses de Taizé, Salvator, pp.90-91

Si nous pouvions à chaque aube accueillir le jour nouveau, comme un début d’une nouvelle vie !…«Qui avance vers Dieu va de commencement en commencement . »
Le savons-nous ? Dieu enfouit notre passé dans le cœur du Christ, et de notre futur il va prendre soin.
S’il était possible de sonder notre cœur humain, la surprise serait d’y découvrir, passagère ou durable, l’attente d’une invisible présence.
Si, dans nos vies, il y a des secousses et même des ébranlements, le Ressuscité est là. Il pourrait nous dire : quand tu te trouves au plus dur de l’épreuve, je me tiens sous ton désespoir. Et rappelle-toi : je suis aussi aux profondeurs de la radieuse espérance.
Souffler sur les peines fugitives comme l’enfant sur la feuille sèche. Non pas s’agripper aux inquiétudes comme la main à un buisson d’épines, mais lâcher prise. Abandonner au Christ ce qui assaille le cœur.
Qui s’attarde aux échecs et aux découragements voit se figer les fibres de l’âme. Dans de nouveaux commencements, la paix du cœur et une joie d’Évangile peuvent changer notre vie.
L’Esprit Saint nous comble de dons. Comment les discerner et oser y croire ?
Serions-nous effleurés par le doute ? Ne nous laissons pas arrêter, le doute n’a rien d’alarmant.
Qui écoute, de jour comme dans les veilles de la nuit, qui accueille les dons de l’Esprit Saint, va découvrir qu’avec presque rien, il a tout.

Intercessions

  1. En ce début d’année 2024, de nombreux pays sont toujours en guerre. Seigneur nous te prions pour :
    La paix entre la Russie et l’Ukraine
    La paix entre la Palestine et Israël
    La paix dans l’est du Congo
    La paix au Yémen
    La paix dans la région du Sahel
    La paix au Soudan
    La paix en Birmanie
    La paix en Somalie
    La paix en Syrie
    La paix dans tous les autres lieux qui souffrent de la violence
  1. Seigneur nous te prions pour l’unité de nos Eglises :
    Pour l’unité des Eglises orthodoxes : que le chemin engagé à Noël entre l’Eglise Bulgare et le patriarche Bartholomée de Constantinople devienne pour tous un signe de ton alliance.
    Pour l’unité de l’Eglise Catholique : que les tensions suscitées autour de la publication par le Vatican de la déclaration doctrinale Fiducia supplicans (Confiance suppliante) sur la signification pastorale des bénédictions soient l’opportunité pour les fidèles catholiques de davantage de dialogue et de fraternité.
    Pour la Communion Anglicane : que l’élan de « marcher, écouter et témoigner ensemble » vécu lors de la Conférence de Lambeth en 2022, rassemblant tous les évêques de la Communion Anglicane, continue de porter ses fruits d’unité.
  1. Seigneur nous te confions les centres de formation de la Communauté du Chemin Neuf sur les cinq continents. Nous te prions plus particulièrement cette semaine pour les étudiants du Centre Sèvres à Paris et pour tous ceux qui vivront avec eux une soirée-débat ce 11 janvier, à l’occasion de la parution du dernier document du groupe des Dombes intitulé : « De toutes les nations… » Pour la catholicité des Églises.