Dans la Bible, on parle de Soukkot comme la troisième et dernière fête de pèlerinage prescrite par Dieu à Moïse dans Lévitique 23, 39-43 ou Deutéronome 16, 13

La fête de Soukkot

Cette semaine, la communauté juive fête Soukkot. C’est une fête juive d’une semaine qui a lieu cinq jours après Yom Kippour. Soukkot célèbre la récolte et commémore la protection miraculeuse que Dieu accorda aux enfants d’Israël lorsqu’ils quittèrent l’Égypte.
La tradition est de construire une cabane recouverte de feuillage (appelée Soukka), pour y habiter pendant la semaine et en prenant les « Quatre Espèces » végétales particulières.
De toutes les fêtes juives, Soukkot est la seule dont la date ne semble pas commémorer un événement historique. La Torah y fait référence sous deux noms : « la Fête de la Récolte » et « la Fête des Huttes »), chacun exprimant une raison pour la fête.
« La Fête de la Récolte » parce qu’en Israël, les cultures poussent en hiver et sont prêtes à être récoltées à la fin du printemps. Cependant, certaines d’entre elles restent dans les champs pour sécher pendant quelques mois et ne sont prêtes à être récoltées qu’au début de l’automne.
« La fête des Huttes » commémore les habitations temporaires que Dieu fit pour abriter les membres de son peuple lors de leur sortie d’Égypte : certains disent qu’il s’agit des miraculeux nuages de gloire qui les protégeaient du soleil du désert, tandis que d’autres disent qu’il s’agit des tentes dans lesquelles ils vécurent pendant leur périple de 40 ans dans le désert du Sinaï.
Une autre observance de Soukkot consiste à rassembler les Quatre Espèces : un cédrat, une fronde de palmier, trois tiges de myrte et deux tiges de saule. Chaque jour de la fête (sauf le jour du Chabbat), les membres de la communauté juive prennent les Quatre Espèces, récitent une bénédiction sur elles, les rassemblent et les agitent dans les six directions : droite, gauche, avant, haut, bas et arrière. Les sages du Midrash racontent que les Quatre Espèces représentent les différentes sortes de personnalités qui composent la communauté d’Israël, personnalités qui bien que différentes, sont rassemblées dans l’unité à Soukkot.

Intercessions

R. Amen, amen, béni soit le Dieu d’Israël !

  1. Père très aimant, Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob,
    toi qui as pleuré la violence entre Caïn et Abel,
    nous te prions pour la paix au Proche-Orient,
    nous te prions pour tous les peuples qui habitent cette terre où tu as choisi de nous rejoindre dans notre humanité.
  1. Père très aimant, Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob,
    toi qui as rendu possible la réconciliation entre Joseph et ses frères,
    pour tout mépris à l’égard de ton peuple Israël, pardonne-nous.
    (silence.)
    Nous te prions, Père, de faire grandir la fraternité
    entre le peuple juif et les nations.
  1. Père très aimant, Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob,
    toi qui as fait sortir Israël de l’Égypte et lui as rendu la liberté,
    donne ta joie au peuple juif
    et garde le fidèle à ton Alliance.
  1. Père très aimant, Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob,
    toi qui as uni les douze tribus d’Israël autour de la Torah,
    donne la paix aux juifs croyants en Jésus.
  1. Père très aimant, Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob,
    Toi qui as envoyé ton Fils Jésus pour nous sauver,
    fais reposer ta bénédiction
    sur les chrétiens qui sont d’origine juive.
  1. Père très aimant, Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob,
    Père de Jésus Christ,
    toi qui as donné ton Fils bien aimé pour que tous soient un,
    rassemble dans l’unité toutes les Églises chrétiennes.
  1. Père très aimant, Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob,
    toi qui as promis au peuple juif la venue du Messie,
    toi qui as promis à l’Église le retour de ton fils.
    Nous te louons et nous disons dans l’Esprit saint : « Maranatha, viens Seigneur ! »