En novembre dernier est paru un nouvel ouvrage issu du Groupe des Dombes. Pour l’occasion, Anne-Cathy Graber, soeur consacrée de la Communauté et co-autrice a bien voulu répondre à nos questions.

Peux-tu nous dire quelques mots sur le Groupe des Dombes ?

Fondé en 1937 par l’Abbé Couturier, le Groupe des Dombes est constitué de quarante membres (vingt catholiques et vingt protestants), théologiens ou enseignants-chercheurs, mais aussi pasteurs et prêtres de terrain Cette précision pour souligner que les travaux du Groupe des Dombes ne souhaitent pas s’adresser uniquement au monde de la théologie, mais aussi à celui des paroisses, des aumôneries, bref, à tout croyant. Un aspect important du travail est qu’il ne repose pas que sur la réflexion et l’échange théologiques, mais qu’il se fonde aussi sur la rencontre fraternelle et la prière commune qui vient scander le rythme du travail en commun qui a lieu chaque année, fin août, à l’abbaye de Pradines. 

Pourquoi travailler sur la catholicité ?

Nous avons eu conscience que ce terme véhicule un certain nombre de malentendus et qu’il fallait le revisiter. Que disons-nous catholiques et protestants lorsque dans le Credo nous confessons « l’Eglise catholique » ? Ne faudrait-il pas redécouvrir ensemble le sens de cette « marque de l’Eglise » ? On peut réduire le sens de ce mot soit en pensant uniquement à l’Eglise catholique « romaine », soit en le traduisant (comme c’est le cas en France du côté protestant) par « universelle ». Nous le limitons parfois à la catholicité géographique sur toute la terre, or il nous faut aussi retrouver le sens de la catholicité dans l’histoire, et surtout comprendre la catholicité comme désignant la profondeur et la qualité des liens qui unissent les Eglises, comme désignant la totalité de la foi. La catholicité est un don qui est fait à toutes les Eglises, un don qui doit être approfondi et converti sans cesse. Non sans un certain humour, nous parlons dans l’ouvrage de « catholicité réformée »…

Le document propose-t-il une thèse centrale ?

Elle est énoncée dès la préface : « l’Église catholique et les Églises de la Réforme forment une seule Église, bien qu’en communion imparfaite ». Cette préface poursuit en disant qu’il est temps de discerner et d’oser formuler quelques conséquences des dialogues de documents magistériels, et aussi, et pourquoi pas « de faire bouger certaines lignes ». Il y a une audace qui est un acte de foi : il y a une seule Eglise qui est et qui témoigne de l’unique Corps du Christ. Cette unique Eglise est suffisamment une pour porter et susciter la diversité. Autrement dit, le singulier « une seule Eglise » n’est pas contredit par le pluriel « les Eglises ». 

Une espérance à partager pour nos Églises ? 

Ce mot de catholicité, qui peut sembler très technique, est un appel à l’ouverture, en cela c’est une bonne nouvelle, une espérance pour l’Eglise ! Le document se termine par des propositions de conversions. L’une d’entre elle affirme que Dieu suscite l’Eglise non pour elle-même, mais au service de l’humanité, dans la ligne de ce qui est écrit au sujet d’Abraham : « En toi seront bénies toutes les familles de la terre » (Gn 22, 18). L’annonce de l’Evangile exige que les Eglises renoncent à l’esprit de compétition ou de concurrence qui a marqué l’histoire des missions. L’appel est celui de donner le témoignage de la fraternité réconciliée afin d’œuvrer ensemble, dire ensemble la joie de l’Evangile, d’œuvrer ensemble à plus de justice, à préserver l’avenir de notre Terre . L’espérance, c’est cette ouverture à laquelle appelle la catholicité, qui désigne non pas seulement notre unité ecclésiale, mais bien plus largement celle de l’unité de l’humanité.

L’Église est « catholique » : elle le proclame dans sa profession de foi. Mais qu’entend-elle par ce terme, un des plus riches et des plus complexes qui puissent la désigner ? Avec son nouveau livre, le Groupe des Dombes, propose aux chrétiens de toutes confessions le fruit de sa réflexion.

Commande du livre :

https://www.editionsducerf.fr/librairie/livre/20402/De-toutes-les-nations

Site web du Groupe des Dombes : https://groupedesdombes.eu/